Les poloïstes du Stade Poitevin n'ont fait qu'une bouchée de leurs voisins de Châtellerault-Loudun. - (Photo cor. NR, Pierre Couturier)

Les poloïstes du Stade Poitevin n’ont fait qu’une bouchée de leurs voisins de Châtellerault-Loudun. – (Photo cor. NR, Pierre Couturier)

Poitiers : 32 Châtellerault-Loudun : 7

Une démonstration de water-polo a eu lieu samedi soir à la piscine de la Ganterie de Poitiers, tant les poloïstes du Stade Poitevin ont dominé de la tête et des épaules leurs homologues de l’Entente Loudun-Châtellerault lors d’un derby à sens unique. Spectateurs du match, les visiteurs connaissaient un premier quart temps particulièrement difficile. En prenant six buts en trois minutes, les joueurs de Gressier-Monard buvaient la tasse et faillirent se noyer. Des erreurs de jeunesse sur les passes faisaient perdre beaucoup de ballons aux visiteurs. Mais ce n’était pas les seules lacunes dans le jeu de l’Entente. Un pressing absent, une défense laxiste permettaient aux locaux de prendre le large.

Réaction de l’Entente dans le deuxième quart-temps

Le réveil de Loudun-Châtellerault se déclenchait dans le deuxième quart temps. Les débats s’équilibraient et les Châtelleraudais offraient enfin une véritable opposition. Le tandem Ghemini-Lombard, deux anciens joueurs respectivement de N2 et N1, faisait mouche. Ils faisaient profiter de leur expérience en défense et en attaque. Poitiers pliait, sans rompre pour autant. Le jeu était attrayant, avec un premier but pour Loudun-Châtellerault, par Lombard à la onzième minute. Et ce pour le plus grand plaisir des supporteurs des deux clubs venus en nombre.
Les joueurs de l’Entente faisaient presque jeu égal dans le deuxième quart. Malheureusement, cela ne suffisait pas. La débauche d’énergie allait se payer cash dans les deux dernières périodes. Les joueurs de Nathan Paillat appliquaient alors les consignes à la lettre.
Lombard entretenait cependant le suspense, avec quatre buts à son actif. Les visiteurs gardaient un peu la tête hors de l’eau, avant de sombrer face à des Poitevins rapides et supérieurs dans tous les domaines. Durou, le gardien châtelleraudais, ne pouvait qu’aller chercher le ballon au fond de ses filets, malgré quelques arrêts pour limiter la casse. Les visiteurs encaissaient dix-neuf buts en seize minutes, une véritable correction. Poitiers 1 l’emportait sur le score fleuve de 32 à 7.

À noter aussi la belle victoire de la réserve du Stade Poitevin face à la Teste-de-Buch (16-7).

La fiche

Score final : 32 – 7

Quart temps : 9-0, 4-3, 8-1, 11-3.

Arbitres : MM. Juge et Laligne.

Buts : pour Poitiers, P. Aubouin (9), L. Aubouin (7), Maenhaut (4), Ben Jeddi, Chever, Abdelouabhad (3), Drouillard, Persigant, Rivière (1) ; pour Loudun/Châtellerault, Lombard (5), Girault, Peninon (1).

A chaud

Nathan Paillat (entraîneur du Stade Poitevin) : « Nous sommes tombés dans la suffisance dans le deuxième quart, puis nous avons respecté notre adversaire. Les joueurs ont fait le travail, en gagnant avec la manière. Il manque de la lecture de jeu, mais elle s’améliore de match en match. »

Franck Gressier-Monard (entraîneur de Loudun-Châtellerault) : « Je m’y attendais. Cette défaite fait quand même mal, nous avons fait une bonne période, juste une seule. Ensuite nous débutons et apprenons de nos erreurs à chaque match. »

Le classement

Pos   Equipe J G N D Pts Derniers 5 matchs
1 Canards Rochelais 12 11 0 1 33       
2 Cercle des Nageurs de Niort 12 10 0 2 30       
3 Stade Poitevin Natation 11 6 0 5 18       
4 Nautic Club Angérien 11 6 0 5 18       
5 Club Sportif Mellois 10 2 0 8 6       
6 Union Saint Bruno Bordeaux 11 2 0 9 6       
7 ASPTT Limoges 11 2 0 9 6       

Correspondant Nouvelle République : Romuald Pena